L' Homme qui peignait les âmes
Auteurs   Arditi, Metin (Auteur)
Editeur   Grasset
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2021
Collation   1 vol. (291 p.)
Format   21 x 15 cm
ISBN   978-2-246-82395-7
Prix   20 EUR
Langue Edition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSectionEtat
Barbentane 00156012313110 R ARDAdulte / Romans AdultesSorti - Retour prévu le 08/02/2022
Résumé : Acre, 1078. Avner, adolescent juif, est ébloui par une icône dans un monastère. Il décide de se consacrer à cet art même s'il n'a pas la foi. Il se convertit, quitte sa famille et apprend les techniques et les textes sacrés jusqu'à devenir l'un des plus grands iconographes de Palestine. Il refuse de ne représenter que Dieu et les saints et ose peindre les visages de gens ordinaires.

Commentaires

Conte initiatique qui entraîne le lecteur depuis Acre, vers la Palestine de 1078 à 1104 à travers la quête d'Avner, jeune juif de 14 ans, curieux et passionné par l'art des icônes. Metin Arditi par ce texte, soigneusement fouillé et écrit invite le lecteur à parcourir les dogmes des trois religions monothéistes dans la paix et le recul puisque Avner, par souci de connaissance, de perfection et d'amour mais hors la foi, va apprendre avec la conversion progressive aux trois, à les pénétrer pour parfaire son art : l'écriture d’icônes. Il sera chaque fois guidé par un mentor, Anastase, Mansour...qui sauront lui insuffler, au-delà des mystères et des règles strictes de chacune d'elles, les méthodes, les outils, l'observation de la nature, des visages, pour toucher à l'excellence. L'auteur mêle clins d’œil, sur les comportements humains, la relation aux pères, biologique et de substitution, la tentation, la sensualité avec Myriam sa cousine aimée, la transgression dans des portraits détournés et la réflexion sur l'austérité de la foi. Roman sur le pouvoir de la beauté, de l'art, de la passion à créer pour se sublimer. Roman apaisé dans un œcuménisme difficile à imaginer aujourd'hui.
Vote: 
4
Average: 4 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire