Lettre d'amour sans le dire
Auteurs   Sthers, Amanda (Auteur)
Editeur   Bernard Grasset
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2020
Collation   1 vol. (130 p.)
Format   19 cm
indice Dewey   803
ISBN   978-2-246-82495-4
Prix   14,50 EUR
Langue Edition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSectionEtat
Barbentane 010014965 R STHAdulte / Romans AdultesSorti jusqu'au 08/05/2021
Résumé : Alice a 48 ans, c'est une femme empêchée, prisonnière d'elle-même, de ses peurs, de ses souvenir douloureux (origines modestes, native de Cambrai, séduite et abandonnée, fille-mère, chassée de chez elle, cabossée par des hommes qui l'ont toujours forcée ou ne l'ont jamais aimée). Ancienne professeur de français, elle vit dans ses rêves et dans les livres auprès de sa fille, richement mariée et qui l'a installée près d'elle, à Paris.Tout change un beau jour lorsque, ayant fait halte dans un salon de thé, Alice est révélée à elle-même par un masseur japonais d'une délicatesse absolue qui la réconcilie avec son corps et lui fait entrevoir, soudain, la possibilité du bonheur.Cet homme devient le centre de son existence : elle apprend le japonais, lit les classiques nippons afin de se rapprocher de lui. Enfin, par l'imaginaire, Alice vit sa première véritable histoire d'amour. Pendant une année entière, elle revient se faire masser sans jamais lui signifier ses sentiments, persuadée par quelques signes, quelques gestes infimes qu'ils sont réciproques.Le jour où elle maitrise assez la langue pour lui dire enfin ce qu'elle ressent, l'homme a disparu...D'où la lettre qu'elle lui adresse, qui lui parviendra peut-être, dans laquelle elle se raconte et avoue son amour. Tendre, sensuelle, cette lettre est le roman que nous avons entre les mains : l'histoire d'un éveil. Ce qu'Alice n'a pas dit, elle l'écrit magnifiquement. Prête, enfin, à vivre sa vie.

Commentaires

Pour éviter la redite, j'évoquerai une histoire rêvée d'un destin enfin apaisé, gratifiant, digne de sentiments pour Alice, enseignante de français, originaire de Cambrai, qui n'a connu que frustrations, offenses et surtout meurtrissures psychiques et physiques. Pendant près de 50 ans son sort a été contraire, depuis sa propre famille, quelques rencontres masculines indifférentes ou violentes. Même la naissance et la présence de sa fille Marine ne parviennent pas à lui assurer une forme de bonheur. Tout à coup le ciel bleuit lors d'une rencontre à Paris, dans un salon de thé et du masseur qui y officie. Tout devient magique, poétique, raffiné, bienfaisant. Elle se convertit alors assidument à la culture nippone par amour. Le lecteur plonge ici à travers l'écriture élégante et avertie d'Amanda Sthers, dans la pudeur, la lenteur, l'onirisme, le mystère de cette civilisation aux codes délicats, tout en douceur et en suggestions, tellement différente de notre monde occidental. Ce récit oscille entre Une rose seule et L'élégance du hérisson de Muriel Barbery incitant inéluctablement à voyager et à découvrir ces facettes que les rapports humains occidentaux oublient parfois, convertis à la vitesse, au profit et à la protestation.
Vote: 
3
Average: 3 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire